mysidacés vers accueil estran 22
vers page crustacés



Crustacés non décapodes ressemblant à de petites crevettes, mais sans pinces et avec des paires de "pattes" thoraciques plus nombreuses, très fines et biramées. La détermination des nombreuses espèces (environ 33 espèces présentes en Manche) n'est pas possible sur le terrain, mais la photographie des individus vivants, en gros plan ou au microscope, permet souvent de déterminer les espèces rencontrées.


Remarque :  Les longueurs indiquées, comme sur la plupart des clés de détermination, sont mesurées du bord antérieur de la carapace (en avant des yeux) à l'extrémité du telson. Les écailles antennaires, les uropodes et le rostre ne sont pas pris en compte.




Mysidae      seule famille représentée en Manche, 8 paires de "pattes" thoraciques


espèces avec telson entaillé d'une encoche à son extrémité

¤  genre Praunus - bord externe de la rame externe des uropodes avec soies (sans épines)
            (3 espèces) - écaille antennaire bien développée et très alongée, avec un bord externe lisse et nu (sans soies) terminé par une petite épine qui n'est pas ou peu dépassée par le lobe antérieur de l'écaille

Praunus flexuosus      taille : environ 20mm  (max 25mm)           bordure d'herbier à zostères, marée basse
Plouézec, le 01/11/2016
coloration variable, celui-ci est passé d'une coloration blanchâtre à un aspect totalement transparent
Plouézec, le 01/11/2016
écaille antennaire dépassant le pédoncule antennulaire de plus de la longueur de celui-ci (photo ci-dessous) ▼
Plouézec, le 01/11/2016 Plouézec, le 01/11/2016 Plouézec, le 01/11/2016
l'examen attentif de l'extrémité postérieure et des écailles antennaires est nécessaire pour l'identification
Plouézec, le 01/11/2016  Plouézec, le 01/11/2016
▼ une femelle avec sa poche incubatrice libérant progressivement des jeunes ressemblant aux adultes mais dont les caractéristiques (proportions des écailles antennaires, telson) ne permettent pas la détermination
Lézardrieux, le 17/11/2016 Lézardrieux, le 17/11/2016 Lézardrieux, le 17/11/2016
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=crustacea&id=65
Carte de présence dans le 22  carte                             



Praunus neglectus   taille : 16mm  (max 21mm)         herbiers à zostères ou algues brunes, marée basse
Locquémeau, le 03/11/2016 Locquémeau, le 03/11/2016 Plouézec, le 01/11/2016
coloration variable pour un même mysidacé, vert ± pale voire presque transparent          aussi parfois brune
Plouézec, le 01/11/2016  Locquémeau, le 03/11/2016
Se distingue de P. flexuosus par son telson qui est bordé par moins d'épines, par ses écailles antennaires qui sont moins élancées et dont le lobe terminal dépasse un peu l'épine externe, sa coloration est aussi différente.
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=crustacea&id=67
Carte de présence dans le 22  carte                             



Praunus inermis   ici 12mm  (max 15mm)   moins souvent observé que les autres Praunus, marée basse
Landrellec, le 28/03/2017 Landrellec, le 28/03/2017 Trévou-Tréguignec, le 11/04/2017
écaille antennaire + large et - longue que chez les deux autres espèces du genre Praunus, lobe un peu + long
Landrellec, le 28/03/2017  Landrellec, le 28/03/2017
lobe de l'écaille antennaire + large que long, épine séparée du reste de l'écaille (deux critères non vérifiés chez les mysidacés des genres Schistomysis et Paramysis)
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=zmns&id=359
Carte de présence dans le 22  carte                             




¤  genre Schistomysis - bord externe de la rame externe des uropodes avec soies (sans épines)
            (4 espèces) - écaille antennaire avec un bord externe lisse et nu (sans soies) terminé par une petite épine qui est largement dépassée par le lobe antérieur de l'écaille antennaire
- tarse des pattes thoraciques avec 6-7 articles cylindriques (le plus près du corps est "normal" et en principe plus long que les suivants, ce qui n'est pas le cas chez les Paramysis

Schistomysis spiritus
  ici12 mm (max18mm)  à marée basse(mortes-eaux), embouchure d'un fleuve côtier
Ploumilliau (embouchure du Léguer), le 18/01/2017
ses longs pédoncules oculaires le distingue des autres mysidacés des genres Schistomysis et Paramysis
Ploumilliau (embouchure du Léguer), le 18/01/2017  Ploumilliau (embouchure du Léguer), le 18/01/2017
ci-dessus une femelle avec sa poche incubatrice bien visible                   rame interne de l'uropode incurvée ▲
Ploumilliau (embouchure du Léguer), le 18/01/2017 Ploumilliau (embouchure du Léguer), le 18/01/2017 Ploumilliau (embouchure du Léguer), le 18/01/2017
                   écailles antennaires plus longues et étroites que celles des autres espèces du même genre ▲
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=zmns&id=364
Carte de présence dans le 22  carte                 



Schistomysis parkeri
   ici 11,5 mm (taille admise<10mm !)   à marée basse, fond sableux entre les rochers
Trévou-Tréguignec, le 12/04/2017
rame interne de l'uropode nettement incurvée (comme chez S. spiritus) mais pédoncules oculaires moins longs
Trévou-Tréguignec, le 12/04/2017  Trévou-Tréguignec, le 11/04/2017
rame interne de l'uropode caractéristique : partie incurvée sans épine mais terminée par une seule grosse épineTrévou-Tréguignec, le 12/04/2017 Trévou-Tréguignec, le 11/04/2017 Trévou-Tréguignec, le 11/04/2017
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=zmns&id=363
Carte de présence dans le 22  carte                 




¤  genre Paramysis - bord externe de la rame externe des uropodes avec soies (sans épines)
            (4 espèces) - écaille antennaire avec un bord externe lisse et nu (sans soies) terminé par une petite épine qui est largement dépassée par le lobe antérieur de l'écaille antennaire
- tarse des pattes thoraciques avec 4-5 articles cylindriques (le plus près du corps est plus court que les suivants et arrondi),  les deux dernières pattes peuvent être réduites

Paramysis bacescoi    ici 8 mm                                                             à marée basse, fond sablo-vaseux
Trébeurden, le 30/12/2016  Trébeurden, le 30/12/2016
Les Paramysis potentiellement présentes sur nos côtes ont des pédoncules oculaires courts (moins longs que larges), des écailles antennaires ovales, les rames internes de leurs uropodes ne sont pas incurvées.
Trébeurden, le 30/12/2016 Trébeurden, le 30/12/2016 Trébeurden, le 30/12/2016
Chez Paramysis nouveli et P. bacescoi, l'écaille antennaire présente un lobe qui est nettement moins long que la moitié de l'écaille antennaire (contrairement à celui de Paramysis arenosa).
P. nouveli et P. bacescol ont été confondues avec P. helleri (présente en Méditerranée) jusqu'en 1953.
Chez ces trois espèces, le bord interne de la rame interne de l'uropode porte 6 à 20 épine de taille ± croissante (absence de séries de petites épines entre les grandes épines) qui n'atteignent pas l'extrémité distale.
Plouguiel (Jaudy), le 12/02/2017  Plouguiel (Jaudy), le 12/02/2017
P. bascescoi : - bords telson avec 8-12 épines, bord interne de la rame interne de l'uropode avec 6-11 épines
                       - deux dernières "pattes" thoraciques ont des tarses réduits
Carte de présence dans le 22  carte                 



Paramysis (Longidentia) nouveli    jusqu'à 11mm   médiolittoral, flaques et filières à fond sablo-vaseux
Trégastel, le 20/04/2017
dans son milieu, ce mysidacé se confond avec le fond sableux sur lequel il repose
Hillion, le 07/04/2017        Hillion, le 07/04/2017
très proche de Paramysis bacescoi avec lequel il a été longtemps confondu, il s'en distingue par un telson avec plus d'épines (12 à 17 épines latérales), les épines du côté interne de la rame interne de l'uropode sont plus nombreuses (12 à 18 épines) et les deux dernières paires de "pattes"  sont semblables aux précédentes
Hillion, le 07/04/2017  Hillion, le 07/04/2017
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=crustacea&id=586
Carte de présence dans le 22  carte



Paramysis portzicensis     ici une femelle 7 mm                          à grande marée basse, fond sablo-vaseux
Saint-Jacut de la Mer, le 13/02/2017
le bord interne de la rame interne de l'uropode porte 20 à 30 épines inégales (grandes épines séparées par des séries de petites épines)  et le lobe de l'écaille antennaire occupe environ la moitié de l'écaille antennaire, ces caractères sont communs à P. portzicensis et P. arenosa
Saint-Jacut de la Mer, le 13/02/2017 Saint-Jacut de la Mer, le 13/02/2017 Saint-Jacut de la Mer, le 13/02/2017 Saint-Jacut de la Mer, le 13/02/2017
Paramysis portzicensis se différencie de P. arenosa par la présence de bourrelets transversaux en arrière de la carapace et par ses somites abdominaux dont le tégument est divisé en deux parties  (voir ci-dessous)
Saint-Jacut de la Mer, le 13/02/2017
Peu de documentation sur ce mysidacé qui ne semble pas avoir été antérieurement noté à l'est de la baie de Lannion !
Carte de présence dans le 22  carte




¤  genre Gastrosaccus - bord externe de la rame externe des uropodes avec épines
            (2 espèces +1possible?) - telson (avec encoche)  avec, au plus, 8 épines latérales de chaque côté

Gastrosaccus spinifer     ici 12 mm (max 21 mm)                                   à marée basse, fond sablo-vaseux
Plérin, le 30/01/2017
avant dernier segment abdominal très étroit (vu de dessus), moins large que le précédent
Plérin, le 30/01/2017
"épine" médiane sur le bord du cinquième (= avant-dernier) segment abdominal, caractéristique de l'espèce
Plérin, le 30/01/2017  Plérin, le 30/01/2017
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=crustacea&id=55
Carte de présence dans le 22  carte                 



Gastrosaccus sanctus  ici 9mm (<15mm)  à grande marée basse, fond sablo-vaseux, filière fleuve côtier
Plérin, le 25/04/2017
très proche de l'espèce précédente, elle s'en différencie par l'absence d'épine sur le 5e segment abdominal
Plérin, le 25/04/2017
Attention, il existe une espèce proche, Gastrosaccus roscoffensis, décrite en 1970, présente en Manche à proximité de l'île de Sieck (29250, Santec) et plus au sud jusqu'aux Canaries, mais cette espèce ne présente pas de languettes sur la bordure postérieure de sa carapace contrairement à G. sanctus (ci-dessus).Plérin, le 27/03/2017  Plérin, le 27/03/2017
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=zmns&id=338
Carte de présence dans le 22  carte                 





espèces avec telson sans encoche à son extrémité

Mesopodopsis slabberi   taille : 13 mm     grande marée basse, fond sablo-vaseux, rochers à proximité
Saint-Jacut-de -la-Mer, le 13/02/2017
telson beaucoup plus court que la moitié de la longueur des uropodes                très longs pédoncules oculaires
Saint-Jacut-de -la-Mer, le 13/02/2017 Saint-Jacut-de -la-Mer, le 13/02/2017 Saint-Jacut-de -la-Mer, le 13/02/2017
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=zmns&id=352
Carte de présence dans le 22  carte




Neomysis integer   taille : 17 mm   lieux à salinité très variable, ici en amont du débouché d'un fleuve côtier
Pléstin Les Grèves (Douron), le 26/10/2016
écaille antennaire très longue       telson aux bords latéraux droits avec épines, et sans encoche à son extrémité
Pléstin Les Grèves (Douron), le 26/10/2016 Pléstin Les Grèves (Douron), le 26/10/2016 Pléstin Les Grèves (Douron), le 26/10/2016
▼ femelle avec sa poche incubatrice située à la base et en arrière des dernières "pattes" thoraciques
Plourivo (Leff) le 01/11/2016
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=crustacea&id=63
Carte de présence dans le 22  carte                                                                                              




¤  genre Leptomysis - telson plus long que large, bordé d'épines, avec l'extrémité arrondie et sans encoche
            (3 espèces) bord externe de la rame externe des uropodes avec des soies (sans épines)
écaille antennaire avec un bord externe garni de soies

Leptomysis mediterranea
       taille : 13 mm   (max 18mm)                          à marée basse de vives-eaux
Landrellec le 02/01/2010
la présence de plus de 10 soies de chaque côté du segment distal de l'écaille antennaire permet de ne pas la confondre avec les deux autres espèces du genre Leptomysis de nos côtes qui n'ont que 6 soies (ou moins)
Landrellec le 02/01/2010  Landrellec le 02/01/2010
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=zmns&id=343
et aussi : http://species-identification.org/species.php?species_group=crustacea&id=584
Carte de présence dans le 22  carte                                                                                              




¤  genre Siriella - telson dont l'extrémité est sans encoche
            (4 espèces) bord externe de la rame externe des uropodes avec épines, puis soies vers son extrémité

Siriella armata           taille : environ 20mm                                       herbier à zostères, grande marée basse
Ploubazlanec, le 15/11/2016
en grande partie  transparent,  posséde un rostre long (contrairement aux autres espèces du genre Siriella)
Ploubazlanec, le 15/11/2016
sur l'estran, ses longs pédoncules oculaires et sa transparence permettent de le repérer avant vérifications
Ploubazlanec, le 15/11/2016  Ploubazlanec, le 15/11/2016
comme chez les autres espèces du genre Siriella, le bord externe de la rame externe de l'uropode présente des épines et le telson n'est pas entaillé d'une encoche à son extrémité (photos ci-dessous)
Ploubazlanec, le 15/11/2016  Ploubazlanec, le 15/11/2016
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=zmns&id=365
Carte de présence dans le 22  carte



Siriella jaltensis  taille de11,5 à13mm (max :15 mm)  à marée basse, algues brunes, le long des rochers
Trébeurden, le 13/11/2016
petit mysidacé très transparent et peu visible...
Trébeurden, le 13/11/2016
contrairement à Siriella armata, il n'a qu'un petit rostre et ses écailles antennaires sont moins allongées
Trévou-Tréguignec, le 02/12/2016  Trévou-Tréguignec, le 02/12/2016
3 espèces très voisines sont présentes en Manche : le microscope est alors nécessaire pour l'identification qui reste délicate (ces photos proviennent néanmoins d'animaux vivants ! mais de la patience est nécessaire...)
Trévou-Tréguignec, le 02/12/2016 Trévou-Tréguignec, le 02/12/2016 Trévou-Tréguignec, le 02/12/2016  Trévou-Tréguignec, le 02/12/2016
Chez Siriella jaltensis, 10 à 15 épines se trouvent sur la bordure externe de l'uropode externe, le telson se termine par 3 petites épines inégales (celle du millieu est plus grande, les deux autres sont peu visibles!) entourées par deux grandes épines, l'article précédant la griffe des "pattes" est aussi long que large.
Chez Siriella clausii, 8 à 10 épines sur la bordure externe de l'uropode, extrémité du telson avec 3 petites épines de même taille encadrées par deux grandes épines, article précédant la griffe des "pattes" plus long que large,  taille plus petite.
Chez Siriella norvegica (peu probable sur l'estran), 15 à 23 épines sur la bordure externe de l'uropode, taille plus grande (jusqu'à 21 mm).
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=zmns&id=367
Carte de présence dans le 22  carte



Siriella clausii         petite taille : environ 9 mm (max: 10mm femelle, 11 mm mâle)                   à marée basse
Landrellec, le 14/01/2017  Landrellec, le 14/01/2017
petit mysidacé très transparent avec un rostre court, comme chez S.jaltensis à laquelle elle ressemble
Paimpol (Trieux), le 27/02/2017 Paimpol (Trieux), le 27/02/2017 Paimpol (Trieux), le 27/02/2017
8 à 10 épines sur la bordure externe de l'uropode, extrémité du telson avec 3 petites épines de même taille encadrées par deux grandes épines, article précédant la griffe des "pattes" plus long que large
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=zmns&id=366
Carte de présence dans le 22  carte


vers crustacés amphipodes  haut de page