oiseaux : les limicoles


Les limicoles sont des oiseaux qui se nourrissent sur l'estran à marée basse. Ils ont souvent de grandes pattes terminées par
3 longs doigts ainsi qu'un long bec leur permettant de capturer leurs proies enfouies dans le sable ou la vase.
La plupart, migrateurs, ne sont pas visibles sur nos côtes pendant la période de reproduction (printemps et début de l'été).




Haematopopidae

Huîtrier pie (Haematopus ostralegus)           toute l'année sur l'estran, nicheur sur certains îlots rocheux 
Haematopus ostralegus
long bec épais rouge (avec une pointe noire chez les jeunes et les hivernants), plumage noir et blanc 
Haematopus ostralegus  Haematopus ostralegus
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/huitrier.pie.html



Recurvirostridae

Avocette élégante (Recurvirostra avosetta)                            rare, visible en migration ou en hivernage
Recurvirostra avosetta
caractérisée par son long bec recourbé vers le haut et son plumage noir et blanc
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/avocette.elegante.html



Charadriidae

Grand Gravelot (Charadrius hiaticula)       rares nicheurs sur le littoral, migrateurs, hivernants communs
Charadrius hiaticula  Charadrius hiaticula
▲adulte en plumage nuptial lors de la migration post-nuptiale (août)
▼oiseau du milieu probablement un jeune de l'année, son plumage ressemble aussi à celui des hivernants
Charadrius hiaticula
pourrait être confondu avec le  rare petit gravelot qui peut être observé sur l'estran pendant sa migration, mais ce dernier possède un cercle jaune autour de l'oeil qui est toujours absent chez le grand gravelot         
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/grand.gravelot.html


Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus)   rare, quelques nicheurs, visible en migration
Charadrius alexandrinus  Charadrius alexandrinus
collier interrompu et pattes gris foncé      ▲ femelle        mâle en plumage nuptial avec une calotte rousse 
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/gravelot.a.collier.interrompu.html


Petit Gravelot (Charadrius dubius)                           rare, quelques nicheurs, visible parfois en migration
Charadrius dubius  Charadrius dubius
cercle oculaire jaune bien visible chez l'adulte           attention à ne pas écraser les discrets poussins très mimétiques!
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/petit.gravelot.html


Pluvier argenté (Pluvialis squatarola)    même taille que le chevalier gambette     migrateur et hivernant
Pluvialis squatarola Pluvialis squatarola
bec court           cri typique: ti-ou-i         en vol : une grande tache noire caractéristique sous chaque aile
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/pluvier.argente.html
et sur ceux de la Réserve naturelle de la baie de Saint-Brieuc

Pluvier doré (Pluvialis apricaria)    localement sur les étendues de vase de l'estran, migrateur et hivernant
Pluvialis apricaria Pluvialis apricaria Pluvialis apricaria
souvent mélés aux vanneaux huppés      plumage : dessus brun-doré     en vol : dessous des ailes très clair
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/pluvier.dore.html
et sur ceux de la Réserve naturelle de la baie de Saint-Brieuc


Vanneau huppé (Vanellus vanellus)                 dessus vert foncé et ventre blanc, une huppe sur la tête
Vanellus vanellus  Vanellus vanellus
nicheur peu commun dans les landes, migrateur et hivernant commun à la côte et dans les près humides
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/vanneau.huppe.html



Scolopacidae

Bécasseau maubèche (Calidris canutus)                                                           migrateur et hivernant
Calidris canutus
          ▼ juvénile avec un aspect écailleux        ▲ coloration orange du dessous ici visible en septembre
Calidris canutus  Calidris canutus
gris et blanc l'hiver, aspect général "rondouillard", bec de taille moyenne, le plus gros de nos bécasseaux 
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/becasseau.maubeche.html


Bécasseau sanderling (Calidris alba)  fréquente les grandes étendues sableuses, migrateur et hivernant
Calidris alba Calidris alba Calidris alba
bécasseau à ventre blanc, continuellement en activité le long des plages de sable
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/becasseau.sanderling.html   


Bécasseau minute (Calidris minuta)     le plus petit de nos limicoles                 peu fréquent, migrateur
Calidris minuta  Calidris minuta
bec court, pattes sombres
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/becasseau.minute.html


Bécasseau cocorli (Calidris ferruginea)  peu fréquent, migrateur
Calidris ferruginea
bec assez long et arqué, long sourcil clair
ici juvénile bien reconnaissable en vol à son croupion blanc
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/becasseau.cocorli.html


Bécasseau violet (Calidris maritima)          fréquente les milieux rocheux battus, migrateur et hivernant
Calidris maritima Calidris maritima Calidris maritima
pattes jaunes, assez long bec jaune à pointe sombre, plumage globalement sombre, aspect "rondouillard"
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/becasseau.violet.html


Bécasseau variable (Calidris alpina)  très commun de septembre à mai (hors période de reproduction)
Calidris alpina
nettement plus petit que les bécasseaux maubèches mais plus grand que le bécasseau minute
Calidris alpina Calidris alpina Calidris alpina
barres alaires blanches(visibles en vol)      tache noire sous le ventre en été                       bec assez long, légèrement courbé
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/becasseau.variable.html    


Phalarope à bec large (Phalaropus fulicarius)                                                   migrateur occasionnel
Phalaropus fulicarius  Phalaropus fulicarius
bec épais le distinguant du phalarope à bec étroit, autre visiteur occasionnel de nos côtes
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/phalarope.a.bec.large.html


Barge à queue noire (Limosa limosa)                                                                                     migrateur
Limosa limosa  Limosa limosa
long bec épais et assez droit, partie postérieure de la queue noire               grande barre blanche sur l'aile visible en vol
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/barge.a.queue.noire.html


Barge rousse (Limosa lapponica)                                                                          migrateur et hivernant
Limosa lapponica  Limosa lapponica
                                                                                                     plumage moucheté, bec courbé vers le haut
Limosa lapponica  Limosa lapponica
en vol l'absence de barres alaires blanches permet de la différencier facilement de la barge à queue noire
en savoir plus : https://www.oiseaux.net/oiseaux/barge.rousse.html



Courlis corlieu (Numenius phaeopus)           observé surtout aux passages migratoires de mai et août
bec courbé vers le bas                       rares hivernants, quelques oiseaux estivants ne se reproduisant pas
Numenius phaeopus Numenius phaeopus
se distingue du courlis cendré par sa taille plus petite, son bec moins long, et ses sourcils plus marqués
Numenius phaeopus  Numenius phaeopus
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/courlis.corlieu.html



Courlis cendré (Numenius arquata)  observé sur l'estran toute l'année mais en moins grand nombre
                  pendant la période de reproduction (nicheur rare dans les landes intérieures du 22 d'avril à juin)

grande taille                 ▲en compagnie d'huitriers pie, de quelques barges rousses et d'une sterne caugek
Numenius arquata Numenius arquata Numenius arquata
longues pattes et plumage moucheté        croupion blanc visible en vol       très long bec courbé vers le bas
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/courlis.cendre.html


Chevalier arlequin (Tringa erythropus)                     migrateur, rares hivernants
Tringa erythropus  
                        base de la partie inférieure du bec rouge
En plumage hivernal, il ressemble au chevalier gambette, mais il s'en distingue par ses pattes plus longues
et plus rouges, son sourcil blanc en avant de l'oeil, et l'absence de barres alaires blanches lorsqu'il vole.
en savoir plus : https://www.oiseaux.net/oiseaux/chevalier.arlequin.html
et sur ceux de la Réserve naturelle de la baie de Saint-Brieuc


Chevalier gambette (Tringa totanus)                                                           migrateur, hivernant commun
Tringa totanus  Tringa totanus
▼à gauche : un jeune dont le bec est encore grisâtre            adultes: bec noir à base rouge, pattes orange
Tringa totanus
▼en vol chacune des ailes a une barre blanche postérieure bien visible qui contraste avec le reste de l'aile
Tringa totanus
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/chevalier.gambette.html
et sur ceux de la Réserve naturelle de la baie de Saint-Brieuc


Chevalier aboyeur (Tringa nebularia)                                                                        migrateur, hivernant
Tringa nebularia  Tringa nebularia
grand chevalier aux pattes gris-verdâtre et au long bec épais légèrement courbé vers le haut
Tringa nebularia  Tringa nebularia
plumage gris l'hiver devenant moucheté de tâches sombres en s'approchant de la période nuptiale
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/chevalier.aboyeur.html
et sur ceux de la Réserve naturelle de la baie de Saint-Brieuc


Chevalier guignette (Actitis hypoleucos)           petit chevalier                migrateur, quelques hivernants
Actitis hypoleucos Actitis hypoleucos Actitis hypoleucos
hoche fréquemment la tête et la queue, barres alaires blanches bien visibles lorsqu'il vole au ras de l'eau
en savoir plus : https://www.oiseaux.net/oiseaux/chevalier.guignette.html


Tournepierre à collier (Arenaria interpres)                commun en milieu rocheux, migrateur, hivernant
fouille avec son bec les algues des milieux rocheux, mais aussi la laisse de mer à marée haute
Arenaria interpres  Arenaria interpres
pattes orange    ▲ plumage noir et blanc en hiver,        auquel s'ajoute du roux en plumage nuptial (été) ▲
en savoir plus :  https://www.oiseaux.net/oiseaux/tournepierre.a.collier.html