céphalopodes vers accueil estran 22
vers classification mollusques



 Mollusques dont le pied est divisé en bras et tentacules munis de ventouses, le pied part de la tête.
 La coquille, interne, est le plus souvent absente et peut être remplacée par un flotteur  (os de seiche...).






Sepiidae       8 bras + 2 tentacules, corps aplati dorso-ventralement et entièrement bordé par une nageoire latérale
                                       coquille calcaire, composée de lames séparant les logettes, appelée sépion ou "os de seiche"

Sepia officinalis (seiche)   < 40cm   espèce vivant au large, mais s'approchant de la côte pour pondre
Pors Even, printemps 2011
▼ 'os de seiche' interne calcaire souvent trouvé en laisse de mer         ponte parmi les zostères
Ploumanac'h, le 19/06/2010  Plouézec, le 30/09/2008
ci-dessous juvéniles de 1 et 3 cm de long observés dans les trous d'eau d'un herbier de zostères
St Jacut de la Mer, le 13/08/2010  St Jacut de la Mer, le 13/08/2010
Carte de présence dans le 22  carte  


Sepia orbignyana           longueur max  : 12 cm             "os de seiche" trouvé dans la laisse de mer
mis à gauche d'un "os de seiche" de l'espèce S. officinalis, beaucoup plus commune, pour comparaison
Lannion (Beg-Léguer) le 9/12/2017 Lannion (Beg-Léguer) le 9/12/2017 Lannion (Beg-Léguer) le 9/12/2017 Lannion (Beg-Léguer) le 9/12/2017
plus mince (ici 31mm de large, contre 41mm pour Sepia officinalis, les deux mesurant entre 10 et 11 cm)
coloration plus orangée, de profil la ligne de cassure est reculée par rapport à celle de S. officinalis
Un grand merci à Michel Le Quément qui a trouvé cette trace d'une espèce rare !
autres photos : sur marinespecies et  ici
Carte de présence ("os" observé en épave) dans le 22  carte



Sepiolidae    8 bras + 2 tentacules terminés en massue, corps arrondi, 2 nageoires latérales

Sepiola sp ("groupe atlantica")  (sépiole)       taille: 2cm                                              à grande marée basse
Landrellec, le 06/05/2008  Landrellec, le 11/03/2009
couleurs et motifs extrêmement variables d'un instant à l'autre          nageoire latérale saillante de chaque côté du corps ▲
Trébeurden, le 21/01/2011  Trébeurden, le 21/01/2011
▲bord dorsal du manteau en continuité avec la tête                     bord ventral rectiligne, sans échancrure▲
Plusieurs espèces du genre Sepiola se ressemblent beaucoup, les différences portent notamment sur la disposition et les variations des ventouses du bras copulateur (= hectocotyle) du mâle. La plus couramment citée sur nos estrans est Sepiola atlantica, mais Sepiola rondeletii est aussi notée sur l'estran à Roscoff. 
Carte de présence dans le 22  carte


Rossia macrosoma (??)     taille: ici juv de 2cm (longueur manteau jusqu'à 6 cm)     grande marée basse
Erquy, le 15/07/2018
bord dorsal du manteau non continu avec la tête, bourrelet présent sur toute la bordure du manteau
Erquy, le 15/07/2018  Erquy, le 15/07/2018
bourrelet plus ou moins visible suivant la coloration (les photos présentées sont celles d'un même individu)
Erquy, le 15/07/2018 Erquy, le 15/07/2018 Erquy, le 15/07/2018
ici, les nageoires lattérales semblent atteindre l'extrémité postérieure du corps, ce qui est peu habituelle chez les sépioles. Cependant, la forme arrondie (non effilée) de l'arrière de l'animal ne correspond pas du tout à la famille des calmars. Une détermination ici incertaine...
en savoir plus : http://species-identification.org/species.php?species_group=mollusca&id=934 



Octopodoidea  (pieuvres, poulpes) corps en forme de sac, ni coquille interne ni nageoires, 8 bras munis de ventouses
                                 super famille, comprenant 2 espèces pouvant être observées sur nos côtes :
                                 Octopus vulgaris (famille des Octopodidae) 2 rangées de ventouses au niveau de chaque bras, bras épais
                                 Eledone cirrhosa (famille des Eledonidae)1 rangée de ventouses au niveau de chaque bras, bras minces



Ici, le nombre de rangées de ventouses n'a pas été controlé afin de ne pas trop stresser la bête qui changeait sans cesse de couleur, l'espèce n'est donc pas connue.
La petite taille correspond probablement à un jeune de l'année.
Ile Grande, le 30/10/2019  Ile Grande, le 30/10/2019
Un grand merci à Martine d'Escapade Glaz pour le partage de cette superbe observation !

Les pieuvres étaient très abondantes sur nos estrans avant l'hiver 1962-1963 qui fut très froid. Après une longue période d'absence, les pécheurs en trouvent à nouveau dans leurs casiers depuis quelques années, des rencontres avec les plongeurs sont aussi signalées. Sur l'estran des Côtes d'Armor les premiers signalements, à notre connaissance, datent de 2019.

Une autre pieuvre, cette fois identifiée (Eledone cirrhosa), a été capturée sur l'estran des Côtes d'Armor, début octobre 2019, et se trouve en présentation à l'Aquarium marin de Trégastel.

En cas de rencontre, merci de nous signaler le lieu et la date de vos observations !

en savoir plus :  http://ichtyo.cnrs.fr/pages/fr/fichefr.php?var=121
Carte de présence (super famille des Octopodoidea) dans le 22, données postérieures à 2019 carte



Loliginidae    (calmars, encornets) 8 bras et 2 tentacules, corps fusiforme,  plume interne cornée

Loligo sp    espèce vivant au large, mais se rapprochant du rivage lors de la ponte qui peut être trouvée sous les surplombs rocheux comme le montrent ces deux photos prises en bas de l'estran (vives eaux)
Île Renote, le 23/03/2011  Landrellec, le 17/04/2011
on peut aussi trouver la ponte échouée à marée basse▼  on distingue ci-dessous les yeux des embryons
Plouézec, le 07/05/2008 : ponte  St Jacut de la Mer, le 21/05/2011
Carte de présence (pontes avec longs cordons) dans le 22  carte  


autre type de ponte observée à grande marée basse  (genre Alloteuthis?)
Plérin, le 19/09/2016  Plérin, le 19/09/2016
cordons courts et larges (environ 3 cm x 7 mm) observés ici au niveau d'une grande plage de sable fin
Plérin, le 19/09/2016  éclosion, le 27/09/2016
chromatophores déjà bien visibles sur l'embryon dans son oeuf    une semaine plus tard, jour de l'éclosion
photos assez similaires, espèce identifiée comme Alloteuthis subulata sur ce site


ci-dessous, photo prise à marée basse dans une flaque d'eau, témoignage d'une rencontre de calmars juvéniles sur l'estran ici non déterminés (merci à François Vandenbosch pour cette observation rare !)
Trégastel, aout 2015

haut de page