bivalves2


Bivalves : corps dans une coquille en général formée de 2 valves reliées par une charnière.
Sur cette page, vous trouverez des bivalves  fouisseurs à coquille aussi larges que longues: amandes de mer, coques,
praires, dosines...
Nous les avons groupés pour faciliter les recherches, ce groupement ne correspond pas à l'ordre systématique.




Nuculidae                     petit (<15mm) coquillage triangulaire à charnière taxodonte, identification des espèces difficile

Nucula sp   (nitidosa?)     taille: 7mm            sable vaseux avec petites zostères, haut de l'infralittoral
Nucula  
forme triangulaire, stries concentriques assez marquées recoupées par de discrètes stries radiaires, bord crénelé
Nucula  Nucula
hors de l'eau : recouverte d'un periostracum rose, fragile, aux reflets très brillants  intérieur nacré avec une charnière taxodonte
en savoir plus : lien vers Linnaeus

Carte de présence (genre Nucula, toutes espèces confondues) dans le 22  


Nucula hanleyi     identification très probable       cloquant à la surface du sable fin à grande marée basse
Nucula hanleyi  Nucula hanleyi
ici charnière composée de 25 dents dans la partie antérieure et 10 dents dans la partie postérieure
Nucula hanleyi  Nucula hanleyi
les bandes colorées radiales rouge-orangé et son habitat dans le sable propre semblent indiquer qu'il s'agit
ici de Nucula hanleyi  (merci à Michel Le Duff et à Jean Louis Delemarre pour ces indications !)
Chez cette espèce, le periostracum peut être plus ou moins brillant.
en savoir plus: https://naturalhistory.museumwales.ac.uk/britishbivalves/browserecord.php?-recid=279


Nucula nucleus     taille : 6,5 mm          aspect toujours mat                  sous un caillou, bas du médiolittoral
Nucula nucleus Nucula nucleus Nucula nucleus
individu dont l'identification a été confirmée sur photo par Michel Le Duff
Nucula nucleus  Nucula nucleus
en savoir plus: lien vers Linnaeus



Glycymerididae            gros coquillage arrondi à charnière taxodonte

Glycymeris glycymeris  (amande de mer)   taille : 4 cm      2 valves rondes      dans le sable, infralittoral
Glycymeris glycymeris  Glycymeris glycymeris
charnière avec nombreuses petites dents identiques (=charnière taxodonte)
Glycymeris glycymeris  Glycymeris glycymeris
remarque : cette espèce peut abriter le petit crabe Pinnotheres pectunculi
en savoir plus : DORIS, Glycymeris glycymeris (Linnaeus, 1758), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1802
Carte de présence dans le 22  



Cardiidae           coquillage de forme arrondie, avec des côtes rayonnantes plus ou moins visibles
                                      intérieur de chaque valve sans sinus palléal, 2 dents cardinales + dent(s) latérale(s)


Laevicardium crassum (bucarde de Norvège)  grande taille: 5 cm   sable grossier ou graviers, basse mer
Laevicardium crassum  Laevicardium crassum
coquille ovale oblique avec de fines côtes très peu marquées, aspect presque lisse
Laevicardium crassum  Laevicardium crassum
▲ periostracum fin, brunâtre, recouvrant le dessus des valves: il est ici partiellement érodé (coquille vide)
Trébeurden, le 25/01/2011  Trébeurden, le 25/01/2011
en savoir plus : DORIS, Laevicardium crassum (Gmelin, 1791), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1369
Carte de présence dans le 22  


Acanthocardia tuberculata (bucarde)      grande taille: ci-dessous 5 cm         sable, grande marée basse
Acanthocardia tuberculata Acanthocardia tuberculata Acanthocardia tuberculata
coquille épaisse pouvant atteindre une grande taille (parfois plus de 7 cm, maximum : 9 cm)
Acanthocardia tuberculata  Acanthocardia tuberculata
côtes rayonnantes, avec des petites épines ou des tubercules (parfois absents) non reliés entre eux
Acanthocardia tuberculata  Acanthocardia tuberculata
sur l'animal mort : intérieur de la coquille avec côtes interrompues, non visibles sur toute leur longueur
en savoir plus :  https://naturalhistory.museumwales.ac.uk/britishbivalves/browserecord.php?-recid=8
Carte de présence dans le 22  


Acanthocardia echinata  (bucarde épineuse)        grande taille: 5 cm              sable, bas de l'infralittoral
Acanthocardia echinata  Acanthocardia echinata
bord interne de la coquille fortement crénelé                  contrairement à celle de l'espèce précédente, les épines se rejoignent
Acanthocardia echinata  Acanthocardia echinata
ci-dessous, une buccarde adulte trouvée vivante dans le sable d'un herbier de zostères
Acanthocardia echinata Acanthocardia echinata Acanthocardia echinata
en savoir plus : https://naturalhistory.museumwales.ac.uk/britishbivalves/browserecord.php?-recid=7
         sur les 3 espèces observables sur nos côtes : https://ichtyo.cnrs.fr/pages/fr/fichefr.php?var=79
Carte de présence dans le 22  

 
Cerastoderma edule  (coque)     taille mini de capture: 2,7 cm       sable ± vaseux                médiolittoral
Cerastoderma edule  Cerastoderma edule
côtes rayonnantes légèrement aplaties sur le dessus    intérieur : côtes non visibles sur toute leur longueur
Cerastoderma edule Cerastoderma edule Cerastoderma edule
en savoir plus : DORIS,  Cerastoderma edule Linnaeus,1758, https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1378
                         https://ichtyo.cnrs.fr/pages/fr/fichefr.php?var=80
et aussi  :  https://www.reservebaiedesaintbrieuc.com/fileadmin/RESERVE_DE_LA_BAIE/DECOUVRIR/La_faune/invertebres_benthiques/coque.pdf
Carte de présence dans le 22  

 
Cerastoderma glaucum                        très proche de l'espèce précédente, eau plus ou moins déssalée
Cerastoderma glaucum
coquille plus fine et plus triangulaire,  sillons sur la face interne de la coquille plus longs que chez C. edule
Cerastoderma glaucum Cerastoderma glaucum Cerastoderma glaucum


Parvicardium exiguum                                                             milieu sablo-vaseux, parmi les zostères
taille :16mm pour la plus grosse, ce qui est exceptionnel (taille max citée dans les guides: 13 ou 15mm)
Parvicardium exiguum  Parvicardium exiguum
valve épaisse anguleuse avec 22 côtes                          sur les côtes du bord antérieur(à gauche): petits tubercules arrondis▲
Parvicardium exiguum  Parvicardium exiguum
▲   intérieur de la coquille: les rainures correspondant aux côtes sont limitées au bord opposé à la charnière
le trou bien visible au milieu de cette valve résulte d'une mauvaise rencontre avec un gasteropode prédateur 
Parvicardium exiguum Parvicardium exiguum Parvicardium exiguum
en savoir plus :  https://naturalhistory.museumwales.ac.uk/britishbivalves/browserecord.php?-recid=289
Carte de présence dans le 22  


Parvicardium scabrum     9mm     écailles épineuses sur l'un des côtés          milieu sableux, infralittoral
Parvicardium scabrum  Parvicardium scabrum
environ 28 côtes recoupées par des stries concentriques onduleuses donnant un aspect écailleux
Parvicardium scabrum  Parvicardium scabrum
intérieur des deux valves avec côtes rayonnantes non visibles sur toute leur longueur (non visible ici car animal vivant)
en savoir plus :  https://naturalhistory.museumwales.ac.uk/britishbivalves/browserecord.php?-recid=293
Carte de présence dans le 22  


Parvicardium pinnulatum         taille < 13 mm, ici 9mm                                                          médiolittoral
Parvicardium pinnulatum  Parvicardium pinnulatum
24 à 26 côtes sur chaque valve, intérieur des valves avec côtes rayonnantes visibles sur toute leur longueur
Parvicardium pinnulatum  Parvicardium pinnulatum
Carte de présence dans le 22  



Veneridae     praires, dosines... mais aussi palourdes, plus ovales,  et Irus (non fouisseur)

Timoclea ovata                         petite taille: 1cm               dans sable assez grossier, médio et infralittoral
Timoclea ovata  Timoclea ovata
côtes rayonnantes marquées recoupées par des stries concentriques
Timoclea ovata  Timoclea ovata
ressemble aux cardiidae mais présence d'un sinus palléal visible à l'intérieur des coquilles du bivalve mort
Timoclea ovata  Timoclea ovata
intérieur de la coquille parfois rose à proximité de la charnière    3 dents cardinales sur chacune des valves
en savoir plus :  https://naturalhistory.museumwales.ac.uk/britishbivalves/browserecord.php?-recid=336
Carte de présence dans le 22  


Venus verrucosa  (praire)     taille minimale de capture: 4,3 cm            dans le sable, à gande marée basse
Venus verrucosa  Venus verrucosa
coquille globuleuse, épaisse,  fortes côtes concentriques interrompues par des stries radiaires en creux
Venus verrucosa  Venus verrucosa (juvenile)
en savoir plus : DORIS, Venus verrucosa Linnaeus, 1758, https://doris.ffessm.fr/ref/specie/2028
et aussi : https://ichtyo.cnrs.fr/pages/fr/fichefr.php?var=82
Carte de présence dans le 22  


Venus casina   4cm   taille maximale inférieure à celle de Venus verrucosa         sable grossier, infralittoral
Venus casina  Venus casina
fortes côtes concentriques prolongées par des "ailllette" sur l'un des côtés, pas de stries radiaires importantes
Venus casina  Venus casina
en savoir plus :  https://naturalhistory.museumwales.ac.uk/britishbivalves/browserecord.php?-recid=337
et aussi : https://ichtyo.cnrs.fr/pages/fr/fichefr.php?var=90
Carte de présence dans le 22  


Clausinella fasciata  (vénus fasciée)       taille: 2,5cm                    sable grossier ou graviers, infralittoral
Clausinella fasciata  Clausinella fasciata
coloration variable, forme "tordue", côtes concentriques aplaties de largeur variable formant des "marches"
Clausinella fasciata  Clausinella fasciata
en savoir plus :  https://naturalhistory.museumwales.ac.uk/britishbivalves/browserecord.php?-recid=334
Carte de présence dans le 22  


Chamelea striatula                           taille : 3,5 cm    ici trouvé en épave, grande plage de sable
Chamelea striatula  Chamelea striatula
solide coquille de forme triangulaire, arrondie à l'opposé de la charnière, nombreuses côtes concentriques fines
en savoir plus : https://ichtyo.cnrs.fr/pages/fr/fichefr.php?var=83
Carte de présence dans le 22  


Dosinia exoleta  (dosine)     taille : ici 4,5 cm (max. 6 cm)             sable grossier ou fin, à marée basse
Dosinia exoleta  Dosinia exoleta
coquille aplatie, stries concentriques marquées (contrairement à D. lupinus: stries plus fines et taille max 4cm)
Dosinia exoleta  Dosinia exoleta
en savoir plus : DORIS, Dosinia exoleta (Linnaeus, 1758), https://doris.ffessm.fr/ref/specie/1837
et aussi :  https://ichtyo.cnrs.fr/pages/fr/fichefr.php?var=84
Carte de présence dans le 22  


comparaison de deux dosines de taille similaire : D. exoleta à gauche et D. lupinus à droite 
Dosinia exoleta -Dosinia lupinus


Dosinia lupinus     taille : ici 2,5 cm (max. 4 cm)                                       sable fin, à grande marée basse
Dosinia lupinus Dosinia lupinus Dosinia lupinus
coquille plus ovale, plus brillante et avec des stries plus fines et nombreuses que celle de D. exoleta qui est beaucoup plus commune sur l'estran (un grand merci à Michel Le Quément, Jacques Grall et à Jean-Louis Delemarre qui ont permis l'identification de cet individu !)
en savoir plus: https://www.marlin.ac.uk/species/detail/1790; https://ichtyo.cnrs.fr/pages/fr/fichefr.php?var=84
autres photos: http://www.habitas.org.uk/marinelife/species.asp?item=W21640
Carte de présence dans le 22  



Tellinidae                voir les autres tellines sur la page bivalves4

Arcopagia crassa  (telline épaisse)    taille: 4,5 cm      coquille épaisse             sable grossier, infralittoral
Arcopagia crassa Arcopagia crassa Arcopagia crassa
coquille aplatie avec des stries concentriques, moins ronde que celle de la dosine qui fréquente le même milieu
en savoir plus :  https://naturalhistory.museumwales.ac.uk/britishbivalves/browserecord.php?-recid=314
Carte de présence dans le 22  



Lucinidae             coquillage blanc, fin, de  petite taille, charnière avec dents, absence de sinus palléal
empreinte du muscle antérieur allongée séparée de la ligne palléale(≠ Diplodontidae: accolée ligne palléale)


Loripes orbiculatus   taille : jusqu'à 1,6 cm pour celles que nous avons mesurées    sable fin, médiolittoral
Loripes orbiculatus  Loripes orbiculatus
          ▼ stries d'accroissement concentriques irrégulières           ligament non visible extérieurement ▼
Loripes orbiculatus  Loripes orbiculatus
▲quelques fines rayures perpendiculaires coupent les stries concentriques (pas obliques contrairement à Lucinella divaricata)
Loripes orbiculatus  Loripes orbiculatus
intérieur de la coquille: l'empreinte du muscle antérieur est presque parallèle à la ligne palléale
en savoir plus : https://naturalhistory.museumwales.ac.uk/britishbivalves/browserecord.php?-recid=79
Carte de présence dans le 22  


Lucinoma cf borealis (variété minor)   petite taille: <1cm                         sable fin ou grossier, infralittoral
Lucinoma cf borealis  Lucinoma cf borealis
forme plus angulaire, moins ronde que la précédente, souvent avec une partie de couleur jaune
intérieur de la coquille : l'empreinte du muscle antérieur fait un angle plus grand avec la ligne palléale dont elle s'éloigne donc plus (ceci n'est pas un caractère à notre connaissance décrit mais constaté ici, sur une population dont seuls des individus de petite taille ont été trouvés, sous population dite "minor" ou espèce différente?)
Lucinoma cf borealis Lucinoma cf borealis Lucinoma cf borealis
stries très régulières et uniquement concentriques      détails charnière             ligament externe bien visible
Carte de présence dans le 22  



Thyasiridae

Thyasira flexuosa        valves minces et fragiles                                    ci-dessous  trouvés en épave
Thyasira flexuosa
▼ ici trouvé sur du sable un peu vaseux et photographié vivant          taille : 1 cm pour ce bivalve
Thyasira flexuosa  Thyasira flexuosa
en savoir plus : https://naturalhistory.museumwales.ac.uk/britishbivalves/browserecord.php?-recid=370
Carte de présence dans le 22  



Lasaeidae             coquille sans sinus palléal   (voir aussi une autre espèce de la même famille ici)

Lepton squamosum    taille <12mm    coquille fine et  plate        commensal des upogébies, infralittoral
Lepton squamosum  Lepton squamosum
▲ deux individus vivants à l'entrée d'un terrier d' upogébie, dans un herbier de zostères                             forme carrée
▼ coquille trouvée en épave : charnière avec petites dents, coquille transparente avec ponctuation fine et dense

Lepton squamosum Lepton squamosum Lepton squamosum
en savoir plus : lien vers Linnaeus
                         https://naturalhistory.museumwales.ac.uk/britishbivalves/browserecord.php?-recid=72
Carte de présence dans le 22